Trajectoire des âmes

La vie est à l'image du ciel, imprévisible

Écrit par Laetitia VIRGAL

Le 14/05/2022
"

Lire Plus

En cette fin de semaine si particulière, je ressens le besoin de poser de nouveaux mots sur cet espace d’expression… Pour combien de temps sommes-nous finalement sur terre, pourquoi et de quelle manière ?

Je réalise, chaque jour un peu plus, à quel point l’être humain n’a réellement la maitrise sur rien… Nous ne savons pas lorsque la vie commence, ni lorsque qu’elle se termine . Il arrive même, parfois, que nos propres émotions et pensées nous contrôlent et nous submergent… La vie est à l’image du ciel, imprévisible, parfois ensoleillée , parfois couverte, voire pluvieuse… lorsqu’occasionnellement, arrivent les grosses intempéries , celles qui semblent détruisent et dévastent, celles qui bousculent…

Et si, finalement ces intempéries étaient partie prenante de l’évolution ? Et si, parfois, le renouveau ne pouvait passer que par ce qui semble être une destruction ? Lorsque je pense à cela, je pense aux volcans…. Ces puissantes montagnes directement liées aux profondeurs de la terre… Ne remarquez-vous pas que leur seule présence transforme et fertilise le paysage ? Les volcans créent les reliefs, donnent naissance à de nouvelles terres, favorisent la pousse des plantes, des fruits et des légumes… Mais malgré toute cette beauté, ils sont aussi le rappel de la dangerosité et de la destruction… Lorsque l’éruption se prépare, de nombreux signes se perçoivent… le changement se manifeste d’abord dans le subtil, puis vient émerger suffisamment fort dans la matière pour que l’être humain le perçoive. Lorsque mère nature le décide, dans un timing qui dépasse la temporalité humaine, le volcan explose et terrasse… Vient alors ce moment si impressionnant et dévastateur qui brûle, écrase, balaye….. Lorsque nous regardons attentivement le processus, chaque élément balayé par les foudres du volcan ne fait que se déplacer ou changer de forme… La matière disparait dans sa forme initiale mais se transforme, en cendre ou en gravats…

Et si finalement nos âmes expérimentaient le mouvement des volcans chaque jour… Et si , finalement, le flux de la vie était cet enchainement imprévisible, relié aux profondeurs de la terre et aux lois naturelles… bien plus qu’a notre petit mental ? Peut être devons nous comprendre, lorsque nous cherchons le sens des trajectoires de nos âmes, que tout ceci nous dépasse… Peut être devons-nous simplement faire confiance à la vie, à l’idée que tout est parfait dans son imperfection et que chaque destruction est forcement créatrice de renouveau.

Lors de mon dernier voyage en Normandie, j’ai été frappée par la forme abrupte des rochers en bord de plage et du nombre de panneaux indiquant la possibilité d’éboulements. Nous étions régulièrement invités-ées à nous éloigner des falaises, pour le danger qu’elles représentaient… Une femme croisée sur la plage nous explique que le paysage côtier change régulierement « les roches tombent des falaises et change l’aspect de la plage’… Je marche alors dans ces paysages parfois lunaires, et je réalise encore une fois, la puissance et la grandeur naturelle. Face à l’immensité des falaises, je visualise à quel point je suis petite et vulnérable. Je réalise aussi, appareil photo en main, que les merveilleux paysages que j’ai devant mes yeux sont éphémères, et constitués, en partie, de ruptures et de destructions.

J’ai donc aujourd’hui envie de partager quelques photos avec vous de ce merveilleux souvenirs, rappel d’humilité et de paix.

La Singularité de notre parcours participe à qui nous sommes, quelque soit ce qui se présente sur le chemin.

Pensée à toutes les personnes qui traversent des tempêtes

Pensée aux âmes qui quittent le monde matériel

Pensée aux âmes qui s’incarnent

Pensée aux trajectoires si singulières d’une personne à une autre

One Love.

Laetitia.

Archives

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.