Réflexion sur la vie

Et si tout était parfait, même l'imperfection ?

Écrit par Laetitia VIRGAL

Le 19/05/2021
"

Lire Plus

La vie …. Quelle expérience ! N’avez-vous pas l’impression, vous aussi, qu’elle est comme une série Netflix ? …. Suspense, amour, haine, calme, rebondissements, joies, souffrances…
Parfois douce, parfois brutale, la vie nous emmène, nous secoue, nous émerveille autant qu’elle réveille nos peurs.

Hier, nous avons de nouveau ouvert les bars , restaurants et magasins « non-essentiels » après une longue période de ralenti et d’introspection. Cela me fait réfléchir, encore une fois, à cette « période Covid » si particulière.
Tous ces imprévus et réajustements liés à la situation sanitaire sont, en fait, à l’image de nos parcours sur terre. Chacun vit avec ses possibilités : continuer à travailler ou perdre son travail, perdre des clients ou en gagner, partir en pleine nature ou rester coincé en ville, se rapprocher de sa famille ou avoir l’impression de ne plus se supporter, tomber malade ou rester en pleine forme… Autant de possibilités que de personnes.

Et si la vie se résumait finalement à cette magie de l’éphémère : des cycles qui se suivent les uns aux autres sans pouvoir vraiment les controler… Et si notre mission planétaire était d’embrasser nos forces comme nos faiblesses, d’accepter nos contextes quotidiens pour les transformer en opportunités, même quand cela semble difficile ? Qui n’a jamais gardé de la rancoeur ou de mauvais souvenirs face à une situation ressentie comme désagréable ? Qui n’a jamais gardé un traumatisme après une situation douloureuse ? Je pense que nous avons tous, à un moment, expérimenté ce sentiment de regret ou de difficulté face à ce que l’existence nous suggère. Et ceci nous pousse, d’ailleurs, à ne vouloir expérimenter que ce qui nous fait du bien sur le moment.
Mais comme je le répète sans cesse, nous sommes uniques. Nos parcours et notre rapport au monde le sont encore plus ! Ce que nous expérimentons participe à qui nous sommes, nos joies, mais aussi nos souffrances. Nos expériences nous forgent, bonnes comme mauvaises.

Je parle de singularité parce-que j’expérimente aussi la mienne. La « période Covid » m’a obligée à ralentir et à regarder les détails de mon parcours (y compris ceux dont je n’avais pas envie). Cet exercice est loin d’être de tout repos, mais il est malgré tout une invitation à accepter mes particularités, avec tout ce que cela implique.
Pas facile de résister à l’envie de se comparer, à l’envie de se plaindre de ce qui n’a pas été ou mal reçu. Pas facile de rester positif-ve lorsque ce qui se présente n’enchante pas. Mais en réalité, notre parcours nous invite souvent à faire rayonner l’essence profonde de qui nous sommes. La vie sait mieux que nous ce qu’il nous faut et comme disait une amie un jour :  » les plus beaux cadeaux n’arrivent pas toujours avec le bon emballage ».

Notre singularité est notre plus belle force : Covid, confinements et difficultés du quotidien ne pourront, de toute façon, jamais altérer le « vrai-soi », bien au contraire.
Ceci est quand même une très bonne raison d’accepter tout ce qui se présente sur le chemin.

Laetitia.

Archives

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat