Du rêve d’enfant à l’entreprenariat

Oser vivre sa singularité !

Écrit par Laetitia VIRGAL

Le 21/05/2020
"

Lire Plus

Oser vivre sa singularité !

Le 22 Avril dernier, je recevais Angélique, créatrice de l’agence @veventsplanner, le temps d’un live Instagram.

Je collabore régulièrement avec Angélique lors de prestations (photographies, événementiel). Cette jeune femme enthousiaste a le goût de l’esthétisme, et sait ce qu’elle veut. Passionnée de glamour, de paillettes et d’événements depuis toujours, elle décida un jour, après plusieurs années de salariat, de commencer l’aventure entrepreneuriale pour vivre son rêve ! Maman d’une fillette de 3 ans et entrepreneure, Angélique nous raconte son histoire. Nos passions de l’enfance sont souvent révélatrices de nos talents ! Puisque notre intérieur est notre plus belle richesse, offrons-lui une place d’exception. Assumons qui nous sommes et vivons nos singularités !

Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

J’ai 36 ans, je suis organisatrice et décoratrice d’évenements et j’habite en région Parisienne. Je travaille avec les particuliers et les entreprises (mariages, EVJF, baby shower, baptêmes, communions, événements d’entreprises, etc…).

Pourquoi avoir choisi le nom « V Events Planner » ?

J’ai beaucoup cherché, la galère …! Je ne trouvais pas… Et finalement j’ai choisi ce nom car le « V » est la première lettre du prénom de ma fille Victoria. C’est elle qui m’a inspiré pour la création de cette entreprise.

Quel est ton parcours avant la création d’entreprise ?

J’ai travaillé deux ans dans une agence événementielle. Je tournais vite en rond car je n’avais pas de possibilité d’évolution, ni pour mon poste, ni pour le salaire. Alors j’ai cherché une autre agence, mais je n’ai pas trouvé. Une copine m’a parlé des assurances, et comme j’avais mes projets de vie privée (mariage, enfant, maison), j’ai décidé de postuler. Ce n’était pas à l’opposé de ma personnalité (il y avait quand même le contact humain), mais ce n’était pas vraiment moi… Il manquait le glamour et les paillettes ! J’ai profité de ces années de salariat pour accomplir ma vie personnelle mais à un moment j’en ai eu marre. C’est lorsque je suis tombée enceinte que j’ai eu le déclic pour me lancer dans l’entreprenariat. Pendant ma grossesse, je regardais des mariages et événements sur les réseaux sociaux, ça me faisait rêver… Et j’ai fini par me dire : « tu vas être maman, ta vie va changer, c’est le moment de vivre ce qui t’anime! ». J’ai demandé une rupture conventionnelle mais elle a été refusée. Du coup j’ai dû reprendre de nouveau un CDD d’un an avant d’enfin lancer mon projet.

Ne penses-tu pas que certains obstacles font, en réalité, partie du processus de changement ?

Si ! Des fois je me dis « tu as perdu du temps »… Mais en réalité, ce n’est pas vrai, car avant, je n’étais pas prête. J’étais peut-être plus disponible mais je n’avais pas la maturité. Lors de mon dernier poste, par exemple, j’ai encore compris des choses qui me servent aujourd’hui. Toute expérience est bonne à prendre finalement.

Pourquoi l’événementiel ?

J’aime faire la fête, partager un bon moment avec les gens, donner de la joie ! Déjà, toute petite, quand j’organisais des anniversaires, ce n’était pas juste le petit gâteau. Je mettais la musique à fond, je faisais la décoration, je regardais les événements Américains avec envie et je me disais qu’ils devaient s’éclater à le faire. J’ai toujours aimé les belles choses, l’esthétisme, les matières, les couleurs. A partir d’une simple couleur, j’imagine toute une décoration.

Ce que j’aimais en étant enfant, je n’ai pas pu m’en défaire. Même quand j’ai tenté de le repousser, c’est revenu ! En fait, j’ai toujours gardé mon âme d’enfant : je m’extasie de tout. Les choses qui m’émerveillent me servent dans mon métier, ça me permet d’être à l’aise avec toute sorte d’émotions et de folies.

Quelles sont les prestations qui t’inspirent le plus ?

Je travaille avec les particuliers et les entreprises, mais je m’éclate plus avec les particuliers. Il y a plus de libertés, moins de codes imposés : on peut se permettre plus de « grains de folie ».

Comment être maman et lancer son entreprise ?

C’est compliqué mais faisable. Apres, j’ai la chance d’avoir un mari qui m’aide. C’est vrai que les enfants peuvent « bloquer » parfois mais on peut s’organiser. Ma fille est en crèche donc je travaille la journée, car quand elle est avec moi, je n’arrive plus à travailler. Le week-end, si j’ai des événements, je laisse Victoria à mon mari ou ma famille. Etre entourée, ça aide beaucoup !

Comment V-Events est en accord avec toi ?

C’est une entreprise qui crée de l’émotion. L’émotion c’est sincère, et moi je suis entière donc ça me correspond. Je partage des moments intimes avec les clients (naissances, mariages, ect…) et c’est une proximité que j’aime.

« V Events » correspond aussi à ma personnalité car j’attire à moi des clients qui sont en accord avec qui je suis. Par exemple, pour un mariage, j’ai une certaine notion de l’esthétisme et du romantisme. Alors je m’adapte évidement à ce que souhaitent les clients, et j’applique leur vision, mais si elle est vraiment trop éloignée de la mienne, je ne vais pas être la bonne personne pour les aider (un mariage gothique par exemple). De toute façon, les clients choisissent souvent leurs prestataires en fonction de ce qui les touche.

Quelles sont tes plus grandes inspirations ?

Les évenements outre-Atlantique ! Aux Etats-Unis ou au Brésil, l’événementiel est vraiment dans la culture. Par exemple, les américains sont les pionniers pour le métier de « wedding planner ». Ils ont l’avantage de ne pas hésiter à se faire plaisir, ils savent oser !

Vous cherchez un photographe pour votre mariage ?

Vous souhaitez contacter Angélique pour organiser votre événement ?

Instagram : veventsplanner

Besoin d’inspiration pour votre votre mariage ?

https://www.brides.com/

http://www.junebugweddings.com

Archives

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat